Dans sa forme la plus ancienne, le marketing se reflétait par le succès des recommandations de bouche à oreille de personnes que nous ne connaissons pas forcément. Avec le temps, cette technique aussi restait la seule méthode que les marketeurs ne pouvaient pas manipuler, ou exploiter à leur guise. Au cours des dernières années, le marketing d’influence a évolué dans ce même sens afin de répondre à ce besoin.

Qu’est-ce que le marketing d’influence ?

Le marketing d’influence était considéré comme la solution aux problèmes du marketing numérique/digital. Effectivement, grâce à internet, les consommateurs sont beaucoup plus prudents, et agacés face aux différentes publicités. En nouant des partenariats avec des personnes qui avaient développé un suivi fidèle, les marques ont enfin trouvé le moyen de s’appuyer sur le marketing de bouche à oreille à grande échelle. C’est le cas actuel des réseaux sociaux, où les personnes partageant les mêmes intérêts témoignent, et font part de leur propre expérience, donnent un avis sur un produit ou une marque ou un service, ce qui contribue à influencer les autres consommateurs.

Selon McKinsey, «au cours des cinq prochaines années, les grandes entreprises vont investir en moyenne des centaines de millions de dollars, voire plus d’un milliard de dollars, pour transformer leur activité en numérique. ». Alors, pour une société qui vise la notoriété de la marque ou l’acquisition de clients, le marketing d’influence peut s’avérer être une stratégie extrêmement efficace et avantageuse. Les influenceurs sont normalement excellents pour présenter un service, ou un produit à une nouvelle cible. Le cas actuel est qu’avec la refonte des réseaux sociaux comme Facebook, qui se tournent plus dans des activités lucratives (insertions publicitaires), fait qu’il supprime le contenu prioritaire des marques et des éditeurs. Ceci a entraîné une obligation de changement que les stratégies de contenu incluant des influenceurs individuels pour tenter d’attirer, et conquérir un nouveau public.

En ce qui concerne les chiffres, certains spécialistes dans le domaine marketing sont complètement séduits par ce concept de marketing d’influence. Une étude a été menée aux USA au cours de cette année 2018, et a révélé que 79% des décideurs en marketing ont investi dans le marketing d’influence cette année, et 43% envisagent de renouveler l’opération, et d’investir même beaucoup plus que l’année dernière. 22% ont déclaré s’aventurer dans le système pour la première fois, mais semblent déjà séduits. La plupart des entreprises ont donc misé une grande partie de leur budget marketing dans le marketing d’influence, mettant fin aux techniques marketing traditionnelles, et en suivant la tendance et l’évolution du monde actuel. Mais ça serait trop idéal si tous les marketeurs tombaient d’accord sur le sujet ! D’autres spécialistes du marketing jugent que le marketing d’influence est inefficace, qu’investir dedans serait une perte d’argent et de temps, et que tôt ou tard, ce système va éclater. Leur principale préoccupation concerne donc la sécurité et la cohérence de la marque aux yeux des consommateurs. Ils font un peu plus confiance sur des technologies ou méthodes qu’ils peuvent contrôler et assurer les résultats directement.

Ceci dit, si en pesant le pour et le contre vous avez décidé de vous lancer, il y a quand même quelques critères à respecter. Pour élaborer une bonne stratégie d’influence marketing et choisir votre influenceur, il vous faudra en premier lieu vous concentrer sur les questions de bases pour choisir votre influenceur. Est-ce qu’il remplit vos critères (indicateurs de performance, contenu d’influence, nombre de likes générés, le trafic sur sa page web, etc.). Vous devez donc être en mesure d’évaluer la portée de qu’aura votre collaboration sur votre produit. Ensuite, pesez le pour et le contre entre un micro-influenceur, qui ciblera efficacement vos objectifs ou un influenceur avec des milliers voire millions d’abonnés ou de followers, qui ne va pas forcément garantir l’atteinte de vos objectifs. Sachez alors que les micro-influenceurs sont plus susceptibles de publier des contenus sur un produit ou une marque, car ils sont reconnaissants et ont moins d’engagements concurrents. Toutefois, vous pouvez également concilier les deux, comme le cas de certaines grandes marques internationales qui décident de faire appel à des grands influenceurs (célébrités) pour véhiculer leur produit, mais en parallèle, collaborent aussi avec des blogueurs qui eux aussi peuvent influencer leurs propres suiveurs.

Pour finir, sachez aussi qu’il existe actuellement différents dans le talent technologique alors qu’ils expérimentent des technologies mobiles et émergentes comme les chatbots et les assistants vocaux. Les chatbots, qui rappelons-le, sont des robots conversationnels qui propose des services aux clients par le biais des plus grandes plateformes comme Facebook, Instagram, Twitter, Skype, etc. Ils vous permettent d’avoir le total contrôle sur les contenus que vous partagez, et bien sûr, vous évitent de passer par les influenceurs marketing qui vont vite engloutir votre budget marketing.