Qu’entend-on par un contenu de qualité ? Telle est la question à laquelle nous tenterons d’y répondre à travers cet article. A cette ère digitale, et avec le développement des métiers du web, nombreuses sont les personnes qui croient que rédiger un texte quelconque pour un support X (blog, site web …) fait d’elles des experts de la rédaction web, et que par conséquent le contenu qu’elles publient est valide. Détrompez-vous ladies & gentlemen.

Un contenu de qualité, c’est quoi exactement ?

En rédaction web, juger si un contenu est d’une excellente qualité ou pas va dépendre de deux éléments principaux qu’il faut impérativement prendre en compte. Il s’agit bien évidemment des internautes, et des moteurs de recherche. Bien avant de passer à ces points que nous analyserons minutieusement, définissons d’abord ce qu’est un contenu de qualité d’un point de vue général et marketing.

Un contenu web de qualité est un content original, utile et qui prône la qualité sur la quantité. C’est aussi un texte pertinent qui va engager le lecteur, captiver son attention et répondre à ses interrogations, générer du trafic, et respecter les exigences de Google. Un contenu de qualité c’est aussi le point-clé qui vous permettra d’être visible sur internet, bien-sûr si vous respectez tous les critères lors de la rédaction de votre texte pour obtenir un contenu parfait, et surtout digne de cette appellation.

Un contenu de qualité : Point de vue des lecteurs

Lorsque vous décidez de produire du contenu, vous êtes bien conscient que vous vous adressez à une audience humaine qui doit être ciblée avant tout. Nous insistons sur le fait que votre contenu doit s’adresser à une cible prédéfinie et précise. Pourquoi ? Dans un premier temps, vous ne pouvez pas satisfaire tout le monde. Et dans un deuxième temps, votre sujet doit viser un lecteur que vous devez toucher afin qu’il adhère à votre contenu, et pour qu’il revienne sur votre site. Ceci dit que vous devez déjà connaître votre cible, ses besoins, et ce qu’elle recherche comme type d’informations. Et là, vous comprenez bien que vous ne rédigez pas un contenu pour vous-même, mais plutôt pour votre cible et son implication envers votre article/site.

La recette d’un bon contenu web destiné aux internautes exige que vous preniez en compte plusieurs critères d’une manière sérieuse :

Avant de commencer la rédaction de votre article, vous devez obligatoirement vous poser la question suivante : Quelles sont les attentes de vos lecteurs/cible. Ensuite, quand vous serez décidé de passer à la production de votre contenu web, misez sur les éléments suivants :

Votre contenu doit être unique pour que vous puissiez vous démarquer de la concurrence. Son originalité permet aux internautes de remarquer que votre contenu n’existe pas ailleurs, et cela est un point positif, et surtout d’une grande importante pour votre crédibilité, et pour fidéliser vos lecteurs. Ensuite, votre contenu doit fournir des informations fiables et concises. En effet, votre article doit avoir une utilité pour attirer l’attention des internautes, et répondre à leurs questions. Tâchez d’utiliser un vocabulaire que votre cible comprendra facilement, ainsi qu’adopter un ton qui sera apprécié. Le choix du ton d’écriture exige que vous connaissiez très bien votre cible.

Sachez que si votre contenu est informatif, et d’une pertinence irréprochable, votre article aura plus de chances d’être lu et partagé sur les différents réseaux sociaux.

Il y a d’autres critères que nous aborderons encore, et toujours du point de vue du lecteur. Nous parlerons déjà de la structure. Et oui, votre texte doit être bien structuré pour une meilleure lisibilité et une bonne compréhension de vos propos. Par conséquent, votre texte doit contenir une introduction qui expose le problème ou une interrogation X, puis une partie dédiée au développement que vous pouvez diviser en plusieurs parties, sans oublier la conclusion qui résout le problème présenté, sans confusion. Là, on parle plus de l’architecture du contenu. Toujours dans le même contexte, nous vous conseillons d’utiliser des phrases courtes, des idées claires, de forts arguments, et bien évidemment une orthographe parfaite (C’est la base).

Évitez les sujets inintéressants JUSTE pour le plaisir d’ajouter du contenu sur votre blog ou site web, vos lecteurs risqueront de s’ennuyer, et d’aller chercher les informations ailleurs, et soyez sûr qu’ils ne reviendront plus. Proposez plutôt des sujets propres, utiles, et qui relèvent de votre expertise si vous voulez que votre cible soit satisfaite, et que l’engagement envers votre contenu augmente fortement. Ce n’est pas tout, satisfaire son lectorat, c’est aussi générer du trafic, et rendre votre site/blog populaire, même auprès des moteurs de recherche (positionnement). Vous l’aurez compris, une stratégie éditoriale bien pensée et travaillée efficacement est la garantie d’un contenu web de qualité et différenciateur.

Un contenu de qualité : Point de vue technique

Un contenu de qualité est défini autrement quand il est vu sous un angle technique. Mais qu’est-ce qu’on entend par cet aspect technique d’abord ? Il s’agit tout simplement de la manière dont votre contenu sera perçu par les robots des moteurs de recherche (Google & Co).

Pour commencer, les moteurs de recherche vont détecter votre contenu et évaluer sa qualité en analysant le comportement et l’engagement de vos lecteurs (taux de rebond, de transformation, de conversion, etc.). Dans un second temps, les moteurs de recherche comme Google par exemple vous obligent à respecter des critères bien distincts pour juger si votre contenu est bon ou pas. Les critères en question sont les suivants :

Un contenu utile, différent, crédible, unique, accessible et utilisant une syntaxe parfaite.

A ce stade, nous pouvons dire que Google a exactement les mêmes exigences qu’un lecteur qui navigue sur votre page. Cependant, il y a d’autres techniques à mettre en place durant la rédaction de votre contenu pour l’intérêt du référencement naturel (SEO), et le positionnement de votre site dans les résultats des moteurs de recherche. Et c’est ce que nous verrons dans la partie qui suit.

Avant de commencer la rédaction de votre texte, pensez à définir une stratégie SEO efficiente. Cela commence par la définition du thème de votre sujet, et la recherche des mots-clés afin que vous soyez sûr d’avoir choisi des requêtes que votre cible recherche. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez vous servir de l’outil de planification des mots-clés du fameux Google Adwords. Une fois que vous avez repéré des mots-clés pertinents, pensez à les inclure dans votre contenu, et aussi au niveau des balises (Title, méta-description, Alt des images). L’objectif est de vous positionner sur des requêtes utilisées par les internautes d’une manière fréquente. Puis, choisissez soigneusement le champ sémantique de votre contenu parce que Google prête une attention particulière à ce dernier.

Quality over Quantity, on ne peut le nier. Sachez tout de même que la taille de votre texte compte pour Google. En effet, pour bien se positionner en SEO, la longueur de votre texte doit faire au moins 500 mots. Toutefois, nous tenons à préciser que la réponse à ce sujet reste variable, et non exacte.

En parlant toujours de référencement naturel, ne négligez pas l’insertion de liens internes et externes. En effet, ils ont un impact considérable en matière de SEO. Ne passez pas à côté des avantages de cette pratique.

En conclusion, voici ce que nous retenons lorsqu’on évoque « un contenu de qualité » : Quand on mentionne un contenu de qualité, nous ne parlons pas ici uniquement de compétences rédactionnelles. Mais aussi des performances d’un texte qui a un objectif à atteindre (répondre aux attentes des internautes), et une valeur ajoutée à apporter au lecteur. Un bon contenu est celui qui a de bonnes répercussions sur votre SEO, respecte des règles imposées par Google pour mieux faciliter le travail d’indexation.